top of page

Comment bien utiliser les Huiles Essentielles au quotidien ?


Photo d'huiles essentielles
Apprendre à bien utiliser les huiles essentielles

Les huiles essentielles, tout le monde en parle, on en trouve de plus en plus, notamment dans nos produits de soin… mais savez-vous exactement à quoi elles servent et surtout comment s’en servir ? Parce qu’elles sont 100% naturelles, on a souvent tendance à sous-estimer leur puissance, et aussi les dangers éventuels liés à leur utilisation.


Je vous propose de vous donner ici quelques clés pour en profiter pleinement chez vous en toute tranquillité.




TOUT D’ABORD C’EST QUOI UNE HUILE ESSENTIELLE, ET POURQUOI C’EST SI PUISSANT ?


Les huiles essentielles s’obtiennent à partir des molécules aromatiques de certaines plantes, la plupart du temps par distillation à la vapeur pour les fleurs ou les feuilles – après décantation on obtient une phase huileuse, l’huile essentielle, et une phase aqueuse, l’hydrolat, aux propriétés également très intéressantes, notamment en cosmétique. Les huiles essentielles d’agrumes s’obtiennent par pressage à froid – on les appelle les HE ‘zest’.


La particularité d’une huile essentielle est donc sa concentration : par exemple, 1 goutte d’huile essentielle de Camomille Noble représente environ l’équivalent de 10 tisanes bien infusées de Camomille. C’est cette puissance de concentration qui en fait un allié très efficace au quotidien, mais qui nécessite également des précautions d’utilisation. Certaines HE peuvent être très caustiques, ou avoir des effets toxiques sur le corps à trop forte dose.


Selon la partie de la plante utilisée ou la région où elle a poussé, l’huile essentielle obtenue peut être différente. C’est comme cela que vous trouverez différentes variantes (appelés chémotypes). Il est important de bien choisir cette variante car certaines peuvent être très caustiques et d’autres beaucoup moins, et leur usage et précautions d’emploi varient. Prenons l’exemple du Romarin officinal, il permet d’obtenir 3 HE différentes :

  • Le Romarin Verbénone et le Romarin Camphre, obtenu à partir de romarin français

  • Du Romarin Cinéole, provenant du plateau de l’Atlas et du Maghreb.

  • Si le Romarin Cinéole présente peu de danger dans son utilisation (en dehors de personnes asthmatiques) en revanche les 2 autres sont neurotoxiques, donc à utiliser avec beaucoup de précautions


ALORS COMMENT BIEN UTILISER LES HUILES ESSENTIELLES, EN TOUTE TRANQUILLITE ?


En règle générale, il faut éviter d’utiliser les HE sur des femmes enceintes, des jeunes enfants, des personnes asthmatiques ou épileptiques. Certaines HE sont également déconseillées aux personnes souffrant de maladies hormono-dépendantes. Donc, dans le doute, mieux vaut demander conseil à un spécialiste.


La plupart des huiles essentielles s’utilisent en diffusion. C’est une méthode assez ‘douce’ et la plus courante. Elle permet de bénéficier des effets sur l’état psychologique, mental, émotionnel de la personne. Car les HE n’ont pas que des vertus thérapeutiques, elles peuvent également agir sur le taux vibratoire ou énergétique de la personne ! et ça c’est souvent moins connu.

  • Quelques gouttes de lavande, de mélisse, ou encore mieux de néroli (beaucoup plus chère mais quel délice !) en diffusion pendant 30’ (éviter de diffuser trop longtemps) vous procureront un sentiment profond d’apaisement et faciliteront le sommeil.

  • Vous avez trop de pensées qui tournent dans votre tête en continu, pas facile de mettre le mental au repos ? essayez le Petit grain bigarade, qui équilibre les émotions, à la fois dynamisant et apaisant.

Vous pouvez également utiliser certaines HE en olfaction, notamment pour les affections des voies respiratoires ou pour une action bien être plus immédiate. De cette façon les molécules des HE vont très rapidement, via les bronches et les alvéoles pulmonaires, rejoindre la circulation sanguine. Mais attention, certaines HE peuvent être très irritantes ! Attention par exemple à ne pas respirer trop près du flacon un eucalyptus ou un thym Thymol sous risque de se brûler les parois nasales !


L’utilisation par voie cutanée permet d’agir plus directement sur une zone précise du corps. Si vous diluez vos HE, c’est la méthode qui présente le moins de risque.

Mon conseil, c’est donc de TOUJOURS LA DILUER pour éviter une éventuelle irritation voire brûlure de la peau ou des muqueuses ! La dilution de l’HE ne diminue pas forcément son effet et peut vous éviter quelques désagréments !!


Enfin, on peut utiliser certaines huiles par voie orale, notamment pour une action digestive. L’huile essentielle de menthe, de fenouil ou de basilic font des miracles en cas de troubles digestifs, de spasmes, y compris pour les douleurs de règles. Là aussi il faut la diluer, par exemple dans une cuillère à café d'huile. Gardez bien en tête que l’huile essentielle ne SE DISSOUT QUE DANS UN CORPS GRAS. Donc une cuillère de miel un sucre ou un comprimé neutre ne permettent pas de la diluer, simplement de la faire arriver plus rapidement dans l’estomac sans dégradation par la salive.


Si vous avez envie d’en savoir plus ou de découvrir comment les HE peuvent agrémenter vos méditations, faites le moi savoir en commentaires.


J’organise également des ateliers (https://www.instagram.com/p/CqNQEV5NYy2/ ) qui mêlent des enseignements pratiques avec des méditations olfactives – une vraie parenthèse bien-être !


Demandez moi en commentaire la date du prochain atelier !


Commentaires


Les posts de

logo flowernflow
bottom of page